unhcr zakat faq banner
Donnez votre Zakat

FAQ

L’aumône obligatoire dont les Musulmans doivent s’acquitter porte le nom arabe de « Zakât ». La Zakât est prélevée sur des sources de richesses particulières et versée à des catégories spécifiques de bénéficiaires. Ces sources de richesses particulières comprennent le bétail, l’épargne, les marchandises, les récoltes et les métaux précieux.

Elle vise à offrir une autre source de financement pour les réfugiés dans le besoin, en ciblant les familles comprenant une veuve et ses enfants. Elle représente aussi une marche à suivre efficace et fiable pour s’acquitter de ses obligations en matière de Zakât, tout en garantissant que 100 % des dons soient versés à ceux qui en ont le plus besoin : les réfugiés.

L’initiative du HCR sur la Zakât est conçue pour aider les Musulmans à s’acquitter de leurs obligations en matière de Zakât. Vous pouvez faire un don autre que celui de la Zakât pour soutenir les mêmes programmes d’aide du HCR sur les pages suivantes : giving.unhcr.org.

À l’heure actuelle, le Fonds de Zakât pour les Réfugiés vient en aide à des familles réfugiées en Jordanie, au Liban, au Yémen, en Egypte, en Iraq, en Mauritanie et au Bangladesh, en ciblant principalement les familles de veuves avec enfants.

Oui, nous étudions actuellement la possibilité d’étendre notre distribution à d’autres pays comme la Somalie ou l’Afghanistan. Plus de renseignements seront communiqués à ce sujet sur notre site web au moment voulu.

Notre initiative sur la Zakât vise la facilité d’utilisation, la rapidité et la transparence. C’est pourquoi, nous pensons que les paiements en ligne répondent le mieux à ces critères. Vous pouvez également faire un virement sur notre compte bancaire à Genève en suivant les consignes suivantes pour que votre don soit bien désigné et dépensé en tant que Zakât. Virement : Bénéficiaire : Contributions volontaires au HCR Banque bénéficiaire : Banque : UBS AG Adresse de la banque bénéficiaire : Case postale 2770, 1211 Genève 2, Suisse Numéro de compensation : 240 Code Swift : UBSWCHZH80A No de compte : D710 0000 5 No IBAN : CH79 0024 0240 D710 0000 5 Devise : USD Référence ou description : « Campagne de Zakât » (veuillez inscrire cette mention afin que votre don soit assigné directement à cette cause.)

Oui, le HCR publie des rapports trimestriels sur la collecte et la distribution des fonds découlant de la Zakât.

Zéro. Le HRC applique une politique selon laquelle 100 % des fonds de la Zakât sont versés aux bénéficiaires. Les dons versés sur la page de la Zakât ne feront l’objet d’aucuns frais généraux ni coûts de fonctionnement (0 %). L’enregistrement biométrique des réfugiés par le HCR est couvert par l’aide en espèces, ce qui permet de réduire les frais généraux et de garantir à 100 % la transparence et l’octroi de l’assistance en temps opportun. Les autres frais généraux, comme les frais de virements bancaires, seront couverts par d’autres sources de financement du HCR.

Les fonds sont alloués en fonction d’un système de sélection garantissant que la Zakât est versée aux familles réfugiées légitimes les plus vulnérables (en-dessous du seuil d’extrême pauvreté) en Jordanie, au Liban, au Yémen, en Egypte, en Iraq, en Mauritanie et au Bangladesh, en ciblant principalement les familles de veuves avec enfants. Les contributions issues de la Zakât sont uniquement utilisées dans le cadre de notre programme d’aide en espèces, qui selon nous, représente la meilleure formule pour les fonds provenant de la Zakât. La seule exception est le Bangladesh, où la Zakat est distribuée en nature. Les personnes faisant don de leur Zakât décident du pays où elle sera distribuée.

Le HCR reçoit en effet des fonds gouvernementaux, mais en raison du nombre considérable de crises affectant les réfugiés dans le monde, ces fonds ne suffisent pas à couvrir l’ensemble de nos programmes essentiels d’aide aux personnes vulnérables. Nous tentons donc de combler cet écart de revenu en ayant recours à d’autres sources de financement et à des programmes innovants comme notre initiative sur la Zakât.

L’initiative du HCR sur la Zakât s'appuie sur cinq Fatwas déclarant le HCR comme bénéficiaire légitime des fonds découlant de la Zakât, lesquelles ont été émises par des savants et des établissements islamiques de renom. o Dar al-Ifta al-Missriyyah est l’un des principaux centres de recherche sur le droit islamique en Égypte et dans le monde. Fondé en 1895, il est considéré comme l'un des premiers établissements dans le monde moderne à émettre des Fatwas. o Le Conseil supérieur des savants du Maroc représente la plus haute autorité religieuse officielle au Maroc et comprend le Conseil de la Fatwa. o Le Conseil de la Fatwa de Tarim se situe dans la vallée de l’Hadramaout, au Yémen. Depuis plus d’un millénaire, l’Hadramaout constitue un haut lieu de l’enseignement islamique duquel sont issus un grand nombre d’importants savants du Madhab Chaféite. o Le Cheikh Ali Gomaa est l’ancien Grand Mufti de la République arabe d’Égypte et professeur des fondements de la jurisprudence islamique à l’Université d’Al-Azhar. o Le Cheikh Abdallah Ben Baya enseigne à l'université du Roi Abdel Aziz à Djeddah.

Le programme d’aide en espèces représente une façon innovante de garantir que 100 % des dons de la Zakât soient versés aux personnes qui en ont le plus besoin, sans frais généraux. Grâce au Fonds de Zakat pour les Réfugiés, nous fournissons aux familles réfugiées en Jordanie et au Liban – qui n'habitent pas dans des camps – l’argent dont elles ont besoin pour continuer à vivre jour après jour dans la dignité.

Les bénéficiaires de la Zakât sont évidemment sélectionnés par le HCR. Le but du Fonds de Zakat pour les Réfugiés est d’aider les réfugiés à voler de leurs propres ailes. Nos nombreuses années d'expérience dans ce programme nous ont prouvés que les réfugiés bénéficiaires de cette aide la dépensent dans des biens de première nécessité. La plupart des familles vulnérables continuent de bénéficier de notre programme d’aide en espèces jusqu’à ce que le HCR leur permette d’être autonomes ou leur trouve d’autres solutions durables.

Les réfugiés en Jordanie et au Liban sont intégrés dans la société; la plupart d’entre eux n'habitent pas dans des camps. Les réfugiés dépensent la majorité de l’aide en espèces dans des biens de première nécessité, comme le loyer, l’alimentation, les soins médicaux et le remboursement de leurs dettes. Le programme d’aide en espèces a permis aux familles d’éviter l’expulsion, de se faire soigner, d’éviter de faire travailler leurs enfants et d’être exposées à d’autres conditions de travail abusives, d’envoyer leurs enfants à l’école et de payer leurs dettes, ce qui représente un lourd fardeau pour celles-ci.

Posez votre question ici

  unhcr zakat faq loader
Donnez votre Zakat Donnez votre Zakat
worldpay1
worldpay-logo
paypal
visa-logo-new
mastercard
maestro
American_Express_logo